Pédagogie Montessori

Maria Montessori, première femme médecin en Italie au début du XXième siècle, anthropologue et pédagogue a étudié pendant 50 ans des enfants de milieux sociaux et culturels très différents. Son observation de l’être humain de la naissance à la maturité lui a permis d’élaborer des principes philosophiques, psychologiques et pédagogiques. Ceux-ci, ainsi qu’un matériel auto-didactique complet, définissent la pédagogie Montessori.

 

Pour Maria Montessori, il est primordial d’offrir à l’enfant la possibilité d’épanouir au maximum ses différentes sensibilités :

* dans un cadre adapté à ses besoins psychologiques
* en respectant son rythme propre et ses particularités individuelles (ses périodes sensibles)
* tout en l’éveillant à la vie sociale.

Dans la psychologie montessorienne, chaque enfant est unique. Il a sa personnalité propre, son rythme de vie, ses qualités et ses difficultés éventuelles. Les enfants traversent tous des « périodes sensibles » : Il s’agit de sensibilités spéciales en voie d’évolution, des moments de la vie de l’enfant où celui-ci est tout entier « absorbé » par une sensibilité particulière à un élément précis de l’ambiance. Ce sont des périodes passagères, transitoires ; elles se limitent à l’acquisition d’un caractère déterminé ; une fois le caractère développé, la « sensibilité » cesse. Il est donc primordial que l’environnement offre au bon moment à l’enfant les moyens de se développer.

Depuis le début des années 1900, les écoles Montessori offrent un milieu d’apprentissage unique, adapté aux élèves, de la petite enfance à l’âge de 18 ans. Les enseignants ne sont pas considérés comme le point central de l’apprentissage, et doivent simplement guider l’enfant, afin de faire ressortir son véritable potentiel. Les outils pédagogiques visent à fournir un vaste choix d’expériences aux enfants et à favoriser le développement du raisonnement. Les activités au programme sont fascinantes pour le jeune enfant car elles encouragent l’exploration sensorielle et la manipulation répétée du matériel. Lorsqu’il est engagé dans un travail bien structuré, l’enfant ressent une satisfaction intérieure profonde et positive.

Les commentaires sont fermés.